Canada | Les autochtones de la Côte Nord-Ouest

Les objets

À la fin du XVIIIe siècle, les navigateurs qui arrivèrent sur la Côte Nord-Ouest de l’Amérique découvrirent que les Amérindiens qu’ils rencontraient possédaient des objets utilitaires comme des boîtes, des coffres, des ustensiles et des bols sculptés et peints de très jolie façon. Ces objets avaient pour thèmes des figures humaines et animales issues de leurs mythes et de leurs légendes.

Forts de ce savoir-faire, les Amérindiens ont échangé et vendu une foule d’objets aux explorateurs, aux marins et aux voyageurs. Ils sculptaient également des objets décoratifs tels des totems et des maisons miniatures. Les matériaux étaient diversifiés : le bois, la pierre, l’argilite, les cornes de chèvre de montagne, l’os, les dents de baleine, les molaires de grizzly, les défenses de morse. Ils faisaient aussi des masques, des coiffures, des hochets, des flûtes, des sifflets, des pipes et des plats.

Les dessins et les sculptures des Amérindiens de la Côte Nord-Ouest se distinguaient par leur forme ovoïde, en « U » et en « S ». Ils présentaient les caractéristiques suivantes :

• Certains traits peints suffisaient parfois à représenter une figure. Par exemple, on pouvait retrouver plusieurs yeux, pieds ou mains dessinés ou sculptés de façon à combler complètement les espaces dans un écran de cérémonie ou une couverture Chilkat.
• Tous les espaces vides étaient remplis par des figures. Par exemple, dans un écran de cérémonie ou une couverture Chilkat on pouvait retrouver plusieurs yeux, pieds, mains pour combler les espaces complètement. Seule la tribu des Nootkas ne remplissait pas ses vides.
• Le contour des figures était accentué par une ligne plus large. Quelquefois cette ligne était répétée ou renforcée par un léger creusage.
• La figure dessinée se dédoublait à partir du milieu de l’objet.
• Les couleurs les plus fréquemment employées étaient le rouge et le noir, le bleu-vert et le jaune.

Pour répéter les figures de façon symétrique, les artistes utilisaient des gabarits en écorce de cèdre. Toutes les parties du corps étaient stylisées : les yeux, le nez, les oreilles, les sourcils, la langue, les bras, les jambes, les mains, les pieds, les queues des oiseaux, ainsi que les ailes et les plumes.

Le même soin était apporté aux dessins reproduits sur les vêtements. Les Chilkats, une branche des Tlingits, ont été les premiers à produire des couvertures de laine de chèvre de montagne magnifiquement décorées.

[peinture #03211]
#03211
Plat et mortier
Commentaire(s)
Plat en bois sculpté (cèdre) polychrome et mortier en pierre.
1949, été
Canada, Colombie-Britannique, Prince Rupert, Musée de Prince Rupert
Croquis, pastel sec, papier blanc
Voir Info