Zone polaire

L'habitation

L’habitation de l’Inuit ne lui appartenait pas. Il la construisait et l’occupait tant qu’il en avait besoin, mais lorsqu’il se déplaçait ailleurs, elle restait à la disposition de ceux qui désiraient l’occuper, car elle devenait un bien public.

En Alaska, au Groenland et au Labrador, on construisait des habitations durables. On utilisait la pierre et la tourbe, ou alors, on jetait des peaux sur une structure d’os de baleine ou de bois.

L’iglou, totalement inconnu en Alaska, était utilisé généralement comme abri temporaire lors des déplacements hivernaux. Un Inuit et sa femme le construisaient souvent en moins d’une heure et l’occupaient un jour ou deux.

Dans l’Arctique central, cependant, on passait tout l’hiver dans l’iglou. Un long tunnel y conduisait, opposé au vent dominant, s’enfonçant légèrement sous la surface de la neige et débouchant dans le vestibule. Du côté du soleil, on posait une plaque de glace d’eau douce en guise de fenêtre. La température de l’iglou était maintenue assez basse pour empêcher que les parois ne suintent.

Au fond de l’iglou, face à l’entrée, se trouvait la grande plate-forme sur laquelle on dormait ensemble dans de grandes couvertures de fourrure. Près de l’entrée, la lampe de stéatite était posée sur un socle de glace. Elle servait à chauffer, à cuire la viande et à éclairer. Durant l’été, les tentes en peaux de phoques remplaçaient les iglous.

[peinture #07000]
#07000
Construction d'une maison
Commentaire(s)
Les Inuits thuléens construisent une maison avec des chevrons en os de baleine.
1995
Canada
Illustration de livre, pastel sec et crayon, papier Letraset acétate dépoli
Crédit : Frédéric Back et Libre Expression
Voir Info