Zone polaire

Le phoque

Les Inuits mangeaient la peau du phoque, riche en vitamines, une partie de la graisse, abondante source d’énergie. Ils faisaient fondre la graisse pour chauffer et éclairer leur habitation. Ils se nourrissaient de la viande et en nourrissaient aussi les chiens. Avec les intestins, ils fabriquaient des vêtements à l’épreuve de l’eau et des sacs pour conserver l’huile. Les peaux de phoques, légères et résistantes, étaient utilisées pour les vêtements d’été et de printemps, les bottes, les kayaks, les toitures, les tentes, ainsi que des récipients pour l’eau et pour l’huile. Pour assouplir les peaux, les femmes les mâchaient, car elles devenaient très raides après avoir été nettoyées et mises à sécher.

[peinture #07020]
#07020
Dépeçage et partage d'un phoque
Commentaire(s)
Le dépeçage et le partage du phoque sont l'affaire de la femme, qui, pour effectuer cette tâche, suit une procédure connue sous le nom de pikatigiit.
1995
Illustration de livre, crayon, papier Letraset
Crédit : Frédéric Back et Libre Expression
Voir Info