Crac!

Livre pour enfants
Auteur : Ghylaine Paquin-Back
Illustrations : Frédéric Back
Éditeur : Les Entreprises Radio-Canada, Montréal, et Centurion Jeunesse, Paris, 1986, 32 pages
(Références : Canada, 0-88794-303-9; France, 2-227-71257-0. Épuisé)
Version japonaise : Laser Disc Corp. Asunaro, Tokyo, 1987

Résumé

La destinée d'une chaise berçante au sein d'une famille sert de prétexte à raconter la transformation de la société québécoise. D'une génération à l'autre, ce meuble typique des intérieurs québécois passe de l'atelier au salon, de la chambre à la cuisine. En suivant son histoire, on découvre les traditions familiales du siècle dernier au Québec. On assiste aux brusques changements des modes de vie et à l'urbanisation des campagnes. Rédigé par Ghylaine Paquin-Back, l'épouse de Frédéric Back, le texte est inspiré du film Crac!, qui a remporté une vingtaine de prix, dont l'Oscar du meilleur film d'animation en 1982.

La petite histoire

La version cinématographique de Crac! a été produite par la Société Radio-Canada en 1981. Le canevas de l'histoire est tiré d'une composition française que Süzel, la fille de Frédéric Back, a rédigée en 1966 à l'âge de 10 ans. Elle y raconte brièvement la vie d'une chaise berçante. Sa mère, Ghylaine, trouve le thème intéressant à exploiter. Elle convainc son mari de s'en servir comme point de départ pour un court-métrage d'animation. Le film, sans paroles, remporte un tel succès que Centurion Jeunesse opte pour la publication du livre. Ghylaine, qui aime écrire et enseigne le français, en rédige les textes.

Du film au livre

Pour donner un rythme poétique au texte, Ghylaine Paquin-Back crée des octosyllabes. Elle travaille également la musicalité en jouant sur les rimes, les euphonies et les consonances. Le plaisir qu'elle prend à mettre en mots l'histoire de Crac! ne l'éloigne pas pour autant de ses objectifs pédagogiques. Désireuse de mettre les jeunes en contact avec un vocabulaire riche et varié, elle porte un soin particulier à la qualité de la langue. Pour que les francophones du monde entier puissent apprécier son récit, elle ajoute en fin de livre un court lexique des expressions et des mots québécois qu'elle a utilisés.

Technique

On retrouve l'essence du film dans le livre, mais toutes les illustrations sont des dessins originaux. La technique du cinéma d'animation requiert plusieurs dessins pour une même scène de manière à créer un mouvement et une progression dans le film. Pour le livre, Frédéric Back a condensé plusieurs scènes en une seule illustration. Pour l'imprimé comme pour l'écran, les fonds sont réalisés au pastel et les détails aux crayons de couleur sur acétate dépoli.